Conseils & entretien

Conseils & entretien des cèdres

Pourquoi achèterais-je un cèdre cultivé plutôt qu'un semi-cultivé ?

Parce que la densité du feuillage d’un cèdre cultivé est plus élevée que celle d’un cèdre semi-cultivé ou sauvage, une haie de cèdres cultivés atteindra plus rapidement le niveau d’obstruction visuelle recherchée. De plus, considérant que les cèdres peuvent être plantés à des intervalles de 24 à 30 pouces, la santé générale et la durée de vie de la haie sont favorisées parce que les racines de chaque plant sont plus distancées.

Une haie en cèdres cultivés coûtera-t-elle plus cher qu'une haie en cèdres semi-cultivés ?

Pas vraiment. Nous recommandons de planter les cèdres cultivés à une distance minimale de 24«  pour qu’ils demeurent en santé et vous procurent la haie que vous désirez. Vous aurez donc besoin de moins de plants que si vous utilisiez des cèdres semi-cultivés ou sauvages. Et, en raison de la distance entre les plants, plutôt que de dépérir après 7 à 10 ans de croissance, une haie de forte dimension demeurera en santé pendant de nombreuses années.

Quand ma haie de cèdres sera-t-elle assez dense pour cacher mon voisin ?

Après avoir atteint une hauteur de 4 pieds, la croissance en hauteur des cèdres est normalement d’environ 18 pouces par année et un bon entretien favorisant la croissance en diamètre, permettra rapidement de  » cacher le voisin « .

Dois-je tailler ma haie de cèdres juste avant l'hiver ?

Il est normalement recommandé de tailler sa haie 2 fois par année. Une première fois vers la mi-juin après la forte croissance du printemps et une seconde fois vers la mi-septembre permettant aux cèdres de cicatriser avant l’hiver.

Nos experts se feront un plaisir de vous expliquer quand et comment taillé votre haie pour favoriser sa croissance et sa conservation.

Quel est l'avantage d'avoir une motte de terre de 40 lbs dans un pot à l'achat ?

La dimension de la motte permet de récupérer le maximum de racines et favorise l’absorption d’eau. Le pot est utilisé pour maintenir l’humidité. Ces 2 éléments sont des ingrédients majeurs pour que la transplantation et la reprise soient un succès.